20 mai 2014

THE AMAZING SPIDER-MAN 2 de Marc Webb

Oublions la trilogie de Sam Raimi. Oublions aussi qu'à la base, 'Spider-Man' est un comic book, et que cette suite du reboot le respecte encore moins que son prédécesseur. Prenons-le pour une création originale. Aucun comparatif possible. Il ne nous reste donc plus qu'à le juger pour ce qu'il est. C'est-à-dire pas grand-chose.Pourtant, Marc Webb parvient à faire illusion l'espace de quelques minutes. Pas sur sa scène d'intro où il nous raconte la fameuse "untold story" promise dans le premier film (on l'attend toujours), et sans aucun... [Lire la suite]
17 mai 2014

ROBOCOP de José Padilha

RoboCrotteQuestion : à quoi cela sert-il de faire le remake d'un film quand on a décidé de ne garder absolument rien de l'œuvre originale ?Réponse : à rien, sinon pour l'argent évidemment.Développement : en se foutant de la gueule du monde.Résultat : échec au Box Office. Comme quoi, parfois, il y a une justice en ce bas monde.Car oui, il n'y a rien de "RoboCop" dans le film de José Padilha sinon le nom. À ce titre, si le film s'était appelé "RoboNinjaCop" (faut voir ce que fait ce RoboCop édition 2014...) ou une connerie du genre, on... [Lire la suite]
Posté par SebAngelus à 00:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 décembre 2013

THE MORTAL INSTRUMENTS: CITY OF BONES de Harald Zwart

2013, c'est fini ! Et si j'ai parlé du meilleur (ouais, pas tout, mais y a "Cloud Atlas" et "Gravity", même si ça ne pardonne pas l'absence de "La désolation de Smaug" ou de "The World's End", je le concède), ainsi que de quelques-unes de ces innombrables bouses (la liste est trop longue), il me fallait partir sur du lourd. Ç'aurait pu être "Smaug", c'est vrai. J'aurais pu passer des paragraphes entiers sur le génie de Peter Jackson prenant 15, voire 20 minutes, pour laisser apparaître le dragon, le dévoilant petit bout par petit... [Lire la suite]
07 novembre 2013

WHITE HOUSE DOWN de Roland Emmerich

J'en ai marre. J'en ai marre de voir les films de mon enfance faire l'objet de remakes insipides. Surtout quand ces œuvres ne sont pas de simples films "pour enfants", mais justement des œuvres universelles qui ne prennent pas une ride et ont un impact encore plus fort lorsque tu es adulte et, ainsi, capable d'en saisir la portée thématique. J'en ai aussi marre de voir ce même genre de film obtenir une suite 15, 20 ans plus tard, pour réaliser que ceux qui sont aux commandes de la chose (parce qu'ils l'aiment disent-ils) n'ont rien... [Lire la suite]
28 octobre 2013

GRAVITY de Alfonso Cuarón

Sept ans depuis le déjà formidable (et probable meilleur film de la décennie '00 aux côtés du 'Labyrinthe de Pan' de Guillermo Del Toro) 'Children of Men' qu'on l'attendait. Le nouveau film d'Alfonso Cuarón. Une très longue attente due à une mise en place de moyens techniques continuant de nous mener vers le cinéma de demain, créant ainsi une œuvre unique en son genre, quelque chose de jamais vu. Ce film est 'Gravity'. Une expérience sensorielle qui va au-delà de toutes nos espérances. Le genre (rare) de film qui se vit plus qu'il... [Lire la suite]
09 octobre 2013

THE CONJURING de James Wan

  Entre une critique enthousiaste et un public plus que réceptif, il ne fait aucun doute que "The Conjuring" est l'un des succès de l'année, du coup le monde s'astique le manche devant le génie absolu de James Wan, couronné aussitôt "nouveau maître de l'horreur".D'accord, mais si l'on reprend sa filmographie, ce titre n'est pas mérité puisque finalement, son seul chef d'œuvre absolu supposé, c'est ce film-ci. Dois-je vous rappeler qu'entre une dizaine de merdes, Bruce Willis est parvenu à faire "Looper" ? Que Uwe Boll a fait un... [Lire la suite]
09 octobre 2013

THIS IS THE END / THE HANGOVER 3

'THIS IS THE END' de Seth Rogen & Evan GoldbergÇa paraît assez incroyable, mais il est possible d'aimer un film qui contient les Backstreet Boys, le Gangnam Style et Céline Dion dans sa BO. Ce film, c'est 'This is the End' de Seth Rogen et Evan Goldberg. Démarrons tout de suite par son plus gros problème: débarquer plus ou moins en même temps que 'The World's End' d'Edgar Wright. Dans le genre comédie sur fond de fin du monde, elles ne peuvent pas être plus éloignées l'une de l'autre évitant de facto toute comparaison, mais... [Lire la suite]
11 août 2013

ONLY GOD FORGIVES de Nicolas Winding Refn

Ah, c'est donc ça "Only God Forgives" ? Ou quand Nicolas Winding Refn complète sa transformation en poseur de mes couilles pour festivals. Le genre de film qui ne choquera que ma grand-mère et autres festivaliers Cannois n'ayant jamais posé les yeux sur un film de genre. Très bien. C'est cool pour lui. Pénible pour nous. Sinon, Refn fait de beaux plans et la lumière est belle, c'est vrai. Du coup, le mec se regarde filmer. Mais filmer quoi ? Bah ça, il le sait pas car il ne regarde pas ce qu'il filme, il se matte le nombril. Il ne... [Lire la suite]
Posté par SebAngelus à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 août 2013

THE LONE RANGER de Gore Verbinski

The Lone Tonto Fils un peu bâtard de "Pirates des Caraïbes" (le premier, soit avant la catastrophe, même si toujours loin d'être une glorieuse référence) et "Rango", "The Lone Ranger" est typiquement le genre de film qui m'emmerde à critiquer, car celui-ci souffle le chaud et le froid de sa première à sa dernière minute (et elles sont nombreuses, le film faisant près de 2h30). S'il n'est pas la catastrophe que je redoutais, il n'est malheureusement pas non plus le bon film que j'espérais. Soyons bien clair, histoire que mon... [Lire la suite]
20 juillet 2013

PACIFIC RIM de Guillermo Del Toro

"Two thousand five hundred tons of awesome." Cinq ans après le formidable 'Hellboy II', et deux projets successivement tombés à l'eau ('Le Hobbit', 'Les montagnes hallucinées' – l'adaptation de Lovecraft ayant été stoppée net car Universal refusait de lâcher un si gros budget sur un film classé R) Guillermo Del Toro nous revient enfin, plus en forme que jamais. Si l'on aurait pu craindre que perdre le rêve de sa vie alors qu'il était si près du but de le voir concrétiser aurait pu le démoraliser, 'PACIFIC RIM' (oui, exactement : en... [Lire la suite]