ATTENTION !
Si tu ne lis pas ce billet jusqu'au bout, tu vas penser que je fais ce que je reproche à la fin, et contredirais ainsi tout mon propos. Or non. Mais pour cela, faut-il encore lire. Et comprendre aussi.
Merci de votre compréhension.


Bon, on ne va pas tergiverser avec une intro longue et non-sensique présente dans l'unique but de grappiller quelques lignes et faire genre "nan, mais t'as vu le gars, il a trop de choses à dire quoi !" (si t'as lu ça avec une voix de gonzesse mongoloïde caricaturale, t'es un bon gars !) alors que je n'ai rien balancé depuis maintenant fin décembre ! Du coup, sans plus attendre, je réponds à votre question qui suivait le billet en question : oui, la 3ème saison de "Sherlock" était formidable. Reste à attendre 2 ans pour la suite. Pendant ce temps, on se réjouira en se disant que cet analphabète de l'image qu'est Guy Ritchie ne fera pas de 3ème film, trop occupé à violer le Roi Arthur.

Passons maintenant aux choses sérieuses. La raison de ma venue. De mon retour. Enfin, ce pourquoi je suis ici. Tu vois, là, le mec qui a une passion démesurée pour sa voiture ? Au point que tu en viennes à te demander s'il est pas du genre à foutre sa bite dans le pot d'échappement pour prendre son pied ? Qui met sa voiture en photo de profil Facebook avec "j'aime ma voiture et ma p'tite femme" en légende ? Oui, bah on va parler de lui deux petites minutes.
Enfin, non. On va plutôt l'évoquer.
"Recollons les morceaux ensemble" comme dirait l'autre.

Je suis un Geek. Et pas un petit. Un bon gros Geek bien juteux. Le genre de mec qui, une fois pressé, ne se liquéfie pas en sang et autres trucs dégueulasses, mais en références. Un peu comme le Juge DeMort dans "Roger Rabbit" en train de fondre. C'est plutôt ça ma réalité je pense. Pas forcément plus propre, juste différent.
J'aime "Doctor Who". Résultat ? Je m'achète un sonic screwdriver. Deux même. Ceux du 10ème et du 11ème Docteur. J'ai une putain de peluche que j'ai achetée (genre, moi-même !) à l'âge de 24 ans. Parce que c'est Totoro. J'ai l'Anneau de Pouvoir. Ouais, celui-là qui va tous les lier dans les ténèbres. Et j'ai 26 ans. En passe d'en avoir 27. So fucking what ? Je suis un Geek, et fier de l'être.
J'ai rêvé d'être un Goonie, j'ai rêvé d'être un Jedi, aujourd'hui, je rêve d'être un Time Lord. J'aime mon imaginaire, je le trouve plus beau que la réalité. J'aime aussi me cultiver, apprendre de nouvelles choses inutiles aux yeux du monde là où, au mien, savoir qui du soleil ou de la lune tourne autour de la Terre ou je-ne-sais-quoi encore, est soporifique et absolument dispensable.

Bref, il me semble avoir déjà fait le tour de la question Geek il y a fort longtemps, et pourrais sans doute y revenir tant le sujet est vaste et mérite d'être réexpliqué à tous ces petits cons se prétendant l'être pour la simple et (pas du tout) bonne raison qu'ils jouent à des jeux vidéo ou autre argument ne tenant pas la route une seule seconde. Bisou mon garçon, t'es un crétin et tu mérites la potence !

Non, là n'est pas le sujet. L'idée était simplement d'expliquer que je suis un passionné, et que cette passion définit qui je suis. Je rêve de méta-crise, et ça me rend un peu plus intéressant que celui qui rêve d'avoir une plus grande piscine. Mais je ne suis pas non plus là pour me la raconter. Si je suis là, c'est pour essayer de comprendre comment fonctionne le cerveau d'un abruti congénital à qui l'on a remplacé le cœur et le cerveau par des pièces mécaniques d'une voiture.
Nous voilà sur le deuxième fois. Les morceaux se recollent.

Je suis un Geek donc. Visiblement c'est drôle. "Ha ha le Geek, lol, trop drôle, wesh t'as vu ? Tac tac représente !" Savoir que le cinéma n'est pas juste du divertissement, mais un art à part entière qui se doit d'être analysé mérite qu'on me pointe du doigt, qu'on me traite de pisse-froid et autres imbécillités que je n'ai pas pris la peine de retenir, car vous savez, moi, les idiots, je ne leur accorde absolument aucune importance. En fait, ce qu'il y a d'intéressant dans tout ça, c'est que visiblement, faire preuve d'une réflexion intellectuelle, c'est mal vu chez certains. Ceci expliquant beaucoup de choses !
Mais malgré tout, il y a quelque chose de drôle qui ressort de ça. Lorsque le type qui pointe du doigt ta passion débordante est le genre de type que j'ai décrit plus haut. Celui qui aime sa voiture plus que "sa p'tite femme" puisqu'il le place dans cet ordre. Mais ne comprend-il pas ? Ma passion débordante pour l'imaginaire (on va résumer tout ça par ce mot, sinon, je m'en sors plus) est en fait la même que la sienne pour sa voiture. Ce type qui se prosterne devant son véhicule et passe plus de temps à le laver qu'à se laver lui-même, se permet de me prendre de haut ? Monumentale erreur !
Je m'adresse donc directement à toi, l'imbécile : nous avons chacun une passion, et oui, elles ont une grande différence. Cette différence, c'est que la mienne me fait évoluer. La tienne ne te permet que de te déplacer.
Alors, tu veux toujours continuer à me prendre de haut ? Je te propose donc une solution très simple : si tu es parfaitement idiot, s'il te plait, ne parle pas des autres. Reste dans ton coin, et surtout ferme ta gueule. Nous – et je ne parle pas que des Geeks –, on en serait plus que ravi.

La parenthèse pour les idiots étant refermée, je peux recommencer à m'adresser à des gens qui, je l'espère, ont un QI dépassant leur température annale.

Ne nous voilons pas la face : je ne comprendrai jamais la passion des gens pour leur voiture. Pour moi, cela n'a aucun sens. Mais une autre chose n'en a pas : juger. À quoi bon perdre mon temps à pointer du doigt quelqu'un qui a une passion différente de la mienne ? Après tout, les gens font ce qu'ils veulent, et considérant le temps et l'énergie que j'accorde à mes passions, il serait stupide de ne pas accorder aux autres d'avoir la leur.
Malheureusement, certains semblent avoir du mal avec ce concept, d'où mon obligation de caricaturer la passion des autres (et du coup, de ceux qui sont plus ouverts d'esprit que les quelques imbéciles visés – désolé les gars, vous partagez une passion avec des cons. Mais rassurez-vous : chez les Geeks, nous avons notre lot de débiles aussi). Cela étant, ça me permet aussi de conclure par un point important, qui me semble donc obligé d'être répété : faire preuve d'une réflexion intellectuelle, c'est mal vu chez certain, et cela explique beaucoup de choses !


Ah oui, au fait : si j'étais pas là, c'était pour une bonne raison. J'étais trop occupé à me prendre pour un écrivain. Donc si vous êtes gentil, achetez mon premier roman ! Ça s'appelle "Impact", et ça parle d'un détective privé dépressif et alcoolique qui mène une enquête. Y a des blagues dedans, mais pas trop. Puis c'est badass, et violent bien comme il faut. Et y a même de l'amour. Car moi, mes romans, je les aime avec de la romance et des coups de pieds dans la gueule.
Bref, vous allez là mes chéris : http://www.edilivre.com/doc/559694 !
Pour un roman acheté, une place dans mon cœur offerte !
J'vous aime !